Aspects juridiques Quelques mots sur l’adoption Dons d’ovocytes
Questions/Réponses L'Équipe médicale et biologique Lexique Adresses utiles


 
 

INTRODUCTION

La reproduction naturelle fait intervenir de nombreux organes et principalement :

o les glandes génitales appelées gonades : ovaires chez la femme, testicules chez l'homme mais aussi tous les autres organes dont l'ensemble constitue l'appareil génital (chez la femme, ce sont les trompes et l'utérus ; chez l'homme les canaux qui permettent le transport du sperme et l'éjaculation).

o l'hypophyse, glande située à la base du cerveau, dont les hormones jouent un rôle de stimulation des gonades, essentiel à la reproduction.

La reproduction naturelle suppose aussi, nous l'avons vu, une bonne coordination entre différents organes (ovaires, trompes, utérus chez la femme ; testicules et canaux excréteurs chez l'homme) et des rapports sexuels qui doivent avoir lieu au bon moment par rapport à l'ovulation.

Une lésion des organes génitaux ou un fonctionnement anormal de l'hypophyse et des organes génitaux, peuvent perturber le mécanisme de la reproduction et provoquer une infertilité plus ou moins durable.

On parle d'infertilité lorsqu'en l'absence de toute contraception et malgré des rapports réguliers et assez fréquents, un couple ne réussit pas à concevoir un enfant au bout d'un an.
C'est alors seulement que se justifient des examens pour rechercher les causes possibles de cette infertilité.

II est bon de savoir qu'en l'absence de toute anomalie, un couple fécond n'a pas plus de 25 % de chances par cycle d'obtenir une grossesse.
Parfois, il existe des éléments qui permettent d'évoquer d'emblée une infertilité et dans ce cas, un bilan est prescrit.

 
Accueil
Imprimer
Haut de page
Contact
Mentions légales